Thursday, July 20, 2006

Mailing pain

Il ferma les yeux, comme pour éviter de ressentir, encore une fois, la douleur, lointaine mais amère, de ces quelques mots, posés en prose, laissés à la hâte su sa messagerie. Il serra les poings, maudit la distance, qui les séparait tous les deux, si proches mais pourtant si loins, si loins et si proches pourtant...Et sur la touche "Supprimer" il pressa son doigt. Pardon. Moi aussi je t'ai aimée.

2 Comments:

Blogger Kitty Moon said...

Et moi je dis : "J'avais le choix entre deux fin : moi aussi je t'ai aimée, ou bien : moi aussi je t'aime", alors maintenent, c'est à toi de choisir...

*pardon. ^^J'aime trop écrire et ça me perdra...*^^'

11:03 am  
Blogger Gibald said...

Arght o0 ! Je comprends rien ! Bon on va dire que tu nentretiens pas une autre relation, alors le "il" et le "toi" cest moi... Les quelques mots laisses a la hate sur ma messagerie, cest le petit mail que tu ma envoye, qd tu etais venere, mercredi soir ?
Donc cest a moi de choisir... Je pense toujours ce que jai dis a mon depart! Meme encore plus, car avec la distance, on se rend vraiment compte de la force des sentiments!

11:57 am  

Post a Comment

<< Home